Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 29 mai 2009

députés et sénateurs veulent mettre fin aux groupes armés par le dialogue

(okapi) Les sénateurs et députés nationaux du district de l’Ituri, en Province Orientale, réaffirment leur intention de mettre fin aux résiduels groupes armés par la diplomatie parlementaire. Au sortir d’une rencontre jeudi avec la Monuc, ces parlementaires ont déclaré qu’ils comptent rencontrer les leaders de ces groupes armés en vue de connaître leurs doléances et, par le dialogue, proposer des pistes de solutions en vue de consolider la paix, rapporte radiookapi.net
Jean-Batiste Dhetchuvi, député nationale de la circonscription électorale de Djugu, explique l’ intention de ces parlementaires : « nous allons constituer un groupe de parlementaires missionnaires, si je peux le dire, qui iront sur le terrain et pourront rencontrer les groupes armés résiduels en Ituri, essentiellement le FRPI ou le FPJC, en vue de savoir exactement leurs revendications, et aussi d’instaurer le dialogue entre les différents membres de ces groupes, mais aussi avec la population, en vue de comprendre la problématique et trouver une solution. »Selon l’honorable Dhetchuvi, cette démarche vise à instaurer la paix et par conséquent le développement de l’Ituri : « Si nous parvenons à mettre fin, à travers le dialogue, à ces groupes armés, je crois que ça va ouvrir la voie au développement. Pour le moment, l’armée nationale joue un très grand rôle, la police également, mais c’est un complément à ce qu’ils font. Et surtout, vous le savez, les opérations militaires ont toujours des répercussions sur la population. Alors, nous voulons favoriser le dialogue car nous voulons vraiment la paix. »

Aucun commentaire: