Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 4 août 2008

La Caritas réhabilite le tronçon Mahagi–Nyalebe et assure la réintégration de 7500 ménages

Mahagi - La Caritas réhabilite le tronçon Mahagi–Nyalebe et assure la réintégration de 7500 ménages (ReliefWeb)
Mahagi, le 02 août 2008 (caritasdev.cd): Dans le cadre du projet de réintégration des ménages retournés dans le Territoire de Mahagi, en Province Orientale, exécuté par la Caritas Mahagi-Nioka, sous la coordination de la Caritas-Développement Congo, l’Administrateur de ce Territoire, Emile Uzonga, a donné ce samedi le premier coup de pioche marquant le lancement des travaux de réhabilitation du tronçon Mahagi – Nyalebe.
La cérémonie s’est déroulée au point zéro de cette route à réhabiliter, situé juste au niveau du bureau de la douane de Mahagi, en présence du Vicaire chargé de l’Administration du diocèse de Mahagi-Nioka, Mgr Léonard Udong, représentant Mgr l’Evêque, en mission à Kisangani, rapporte caritasdev.cd. Ce projet bénéficie de l’appui du Ministère Allemand de la Coopération au Développement (BMZ), avec un co-financement de la Caritas Allemagne (DCV).
Le tronçon concerné est long de 30 Kms. Les travaux sont exécutés par la Caritas Mahagi-Nioka, qui a engagé des chefs d’équipe formés. La Caritas-Développement Congo a donné l’appui technique d’un ingénieur qui accompagne l’équipe locale. La durée des travaux est fixée pour deux mois.

Contacté au téléphone par caritasdev.cd, juste après la cérémonie, l’Administrateur du Territoire, s’est dit « très content du projet de réhabilitation de la route Mahagi –Nyalebe, parce que c’est un tronçon qui, à ma connaissance, n’a jamais été entretenu depuis très longtemps. » Pour lui, « la réhabilitation de ce tronçon va désenclaver la paroisse de Nyalebe et tous les villages de Nyalebe, et pourquoi pas plus loin jusqu’à Mukambu ». Il a conclu ses propos en félicitant la Caritas pour toutes ses interventions sociales en faveur des plus vulnérables, « ce qui permet à la population de savoir se prendre en charge ».

Au nom du diocèse de Mahagi-Nioka, Mgr Leonard Udong, a réitéré ses « remerciements à la Caritas-Développement Congo pour tous les bienfaits dont bénéficie sa population depuis 2003, particulièrement les personnes déplacées, les retournés de guerre. La Caritas a appuyé solidement ces déplacés de guerre qui rentrent dans leurs villages", a-t-il poursuivi. « Aujourd’hui pour le lancement de la route de desserte agricole, qui relie Mahagi à la paroisse de Nyalebe, la population elle-même jubile de joie, parce que cette route là est d’une grande importance pour évacuer les produits agricoles de Nyalebe vers les grands centres de consommation. Car, Nyalebe est enclavé, mais très riche en production agricole », a souligné Mgr Léonard Udong.

Vivres, semences et outils aratoires pour les ménages retournés

Au-delà de la réhabilitation de cette route, le projet prévoit également deux autres volets : distribution des vivres à 7.500 ménages, des semences et des outils aratoires.

La distribution de ces biens démarre mardi 05 août 2008 par le site de Djalusene. Elle se clôturera au plus tard le 14 août 2008. 17 sites sont prévus pour cette activité.

Albert Kalombo, Chargé de Projet d’Urgences à la Caritas-Dévelopement Congo a précisé la part réservée aux bénéficiaires. Pour les vivres, chaque ménage 10 kgs de haricot, 10kgs de farine de maïs, 4 kilos de sel et 3 litres d’huile. Pour les semences de multiplication, 5 kgs de semences de maïs, 10 Kgs de haricot plus 32 grammes de semences maraîchères avec plusieurs variétés (choux, poireaux, aubergine, etc) seront remis à chaque ménage. Quant aux outils aratoires, chaque ménage recevra 1 houe, 1 pelle, une lime, un râteau et un seau de 20 litres .

Pour rappel, ces familles bénéficiaires ont dû fuir leurs milieux d’origine à cause de l’insécurité créée par des milices armées dans cette région. Certaines ont dû quitter leurs villages depuis 2003 pour commencer à rentrer en 2006, d’autres en 2007, notamment avec l’adhésion de Peter Karim et de ses miliciens des FNI (Front des Nationalistes Intégrationnistes) au processus de brassage à l’armée nationale.
(ReliefWeb)

Aucun commentaire: