Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 24 juin 2008

Motion de défiance contre Mende : la société civile de l'Ituri d'accord

Motion de défiance contre Mende : la société civile de l'Ituri d'accord


La société civile de l'Ituri soutient la motion de défiance de l’Assemblée nationale déposée le 13 juin contre le ministre des Hydrocarbures, Lambert Mende, sur le dossier des contrats pétroliers en RDC. Les membres de cette structure l’ont déclaré jeudi à Bunia devant la presse, rapporte radiookapi.net
Dans une pétition adressée à la chambre basse, le bureau de la société civile de l’Ituri salue le souci de faire profiter à la population de l’Ituri, en particulier, l’exploitation du pétrole dans les blocs 1et 2 de Graben Albertine du lac Albert. Il demande alors au gouvernement de revoir à la hausse les parts sociales réservées à la communauté de base, quelles que soient les compagnies pétrolières qui sollicitent le marché du pétrole en Ituri.

Jean Bosco Lalo, président de cette société civile explique : « Lorsqu’on parle de ces deux blocs là, ce sont les intérêts du Congo et de l’Ituri qui sont mis en jeu. Il était dit, dès le début, que les contrats que le ministre a fait signer, sans appel d’offre international, donc sans le marché de gré à gré, étaient dangereux. Nous voulons tout simplement que les marchés concernant les blocs 1 et 2 soient négociés en toute transparence. Si nous avons décrié le mode de gestion, c’est parce que le ministère des Hydrocarbures soutient le groupe qui propose peu. Nous nous sommes dit que ce n’est pas un club d’amis, et nous disons que le gouvernement doit réexaminer ce dossier dans l’intérêt général de toute la nation, et particulièrement dans l’intérêt de la population de l’Ituri, en choisissant les plus offrants qui peuvent faire de bonnes actions, peu importe la couleur des entreprises, peu importe leur origine. »

Le président de la société civile a indiqué que la population de l’Ituri attend avec impatience l’issue de ce dossier.


Bunia, 21/06/2008 (OKAPI)

Aucun commentaire: