Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 24 juin 2008

La Position de la Société Civile Forces Vives de l’Ituri face aux débats du 13 juin 2008 sur le Dossier Pétrole de la RDC

La Position de la Société Civile Forces Vives de l’Ituri face aux débats du 13 juin 2008 sur le Dossier Pétrole de la RDC

Nous membres de la Société Civile/Forces Vives de l’Ituri, réunis dans la salle de réunion de cette dernière en date du 19 juin 2008, après lecture du texte de la question orale du 13 juin 2008, apprécions au plus haut degré cette démystification du dossier pétrole géré par le ministère des hydrocarbures d’une manière peu catholique laissant lieu à des suspicions qui risqueraient de se confirmer avec le temps qui courts ; il appartient à la classe politique congolaise, aujourd’hui ou jamais de faire participer tout le monde à la richesse nationale, dans le souci majeur de faire démarrer les cinq chantiers du Gouvernement sur l’ensemble du territoire national

En effet, l’Ituri a déjà été victime de ce type de contrat de bradage des intérêts de la population ainsi que de toute la nation congolaise à travers le contrat de OKIMO-AGK-KIMIN, qui heureusement a été déclaré à renégocier à l’instar de tant d’autres contrats miniers par la Commission interministérielle chargée de la révisitation. Les accusations portées contre la société civile de l’Ituri sont de nature à décourager ses animateurs, mais hélas, nous ne concédons pas : la vérité est tenue et finira par triompher.

Le cas malheureux du Bas-Congo relatif au dossier pétrolier de Moanda devait servir de leçon pour les autres cas de la République, mais nous constatons avec beaucoup de regret qu’aucune leçon n’a été tirée, le ministère des hydrocarbures continuait à considérer ces dossiers comme une chasse gardée et que personne n’avait des questions à lui poser sur ce sujet. N’avait-il pas déclaré sur les voix des ondes qu’il n’avait pas des comptes à rendre à la société civile ni aux notables de la communauté iturienne ? Que les autres congolais sachent que le cas qui frappe l’Ituri aujourd’hui les concerne aussi. Nous devons être unanime pour que le peuple congolais se retrouve dans les retombées des ressources naturelles que regorge notre pays.
La Société civile de l’Ituri remercie donc très sincèrement Son Excellence Monsieur le Chef de l’Etat Congolais à qui elle réitère sa confiance totale, ainsi que le Président de l’Assemblée nationale pour la poursuite des actions contre le Ministre des Hydrocarbures qui n’a pas traité ce dossier comme souhaité et demandons au Gouvernement de ne pas pactiser dans cette besogne au risque de se voir désavouer par la population dont les intérêts supérieurs sont mis en jeu. La Société Civile de l’Ituri souhaite, étant donné que la population est le sujet et l’objet de son développement, que le Gouvernement implique d’une manière ou d’une autre en l’associant à la décision sur son destin à l’instar des mécanismes démocratiques institutionnels (Assemblée Nationale, le Sénat, l’Assemblée Provinciale,…) pouvant se matérialiser par des consultations des communautés.

La Société Civile de l’Ituri ne tolérera jamais que la population Congolaise en générale et celle de l’Ituri en particulier vivent dans la misère noire pendant que certains fils du pays se partagent calmement la richesse au détriment des autres et que si tout ce qui est dit dans la question orale de l’Honorable BAMANISA s’avérait établi en fait comme en droit, nous demanderons à la justice de ne ménager aucun effort pour remettre le peuple congolais dans ses droits les plus légitimes car nul n’est au dessus de la loi.

Pour une fois encore, il y a lieu que la population de l’Ituri félicite les élus de l’assemblée nationale pour avoir été attentifs aux cris de détresse lancés par leurs électeurs. Comme d’ailleurs promis par le Président de la dite assemblée nationale lors de la dernière visite officielle en Ituri. II serait donc un homme de parole. La population de l’Ituri s’en remet à la sagesse des élus de l’assemblée nationale et implore la bonne volonté de ceux qui semble avoir été motivé de privilégier les intérêts supérieurs de la nation pour lesquels ils ont prêtés serment. La population liguée comme un seul homme attend avec patience les issues de ce dossier et suit à la loupe les débats y relatifs.

Fait à Bunia, le 19 Juin 2008

Aucun commentaire: