Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 27 mai 2008

CPI:: Jean-Pierre Bemba arrêté, pourquoi pas Ange Felix Patassé ?

Kinshasa : Jean-Pierre Bemba arrêté, pourquoi pas Ange Felix Patassé ?




Hits : 450
L’opinion se demande pourquoi seul Jean Pierre Bemba a été arrêté, et non l’ex-président centrafricain Ange Felix Patassé. Ce dernier, en qualité de chef d’Etat de la RCA, avait demandé secours aux troupes du Mouvement de Libération du Congo. Pour Pascal Turlan, conseiller en coopération pour le procureur de la CPI, le travail d’enquête se poursuit à Bangui, en République centrafricaine, rapporte radiookapi.net


Pascal Turlan explique : « Monsieur Jean-Pierre Bemba est, selon nous, l’un des principaux responsables des crimes qui ont été commis par les troupes du MLC, qui étaient présentes sur le territoire centrafricain entre octobre 2002 et mars 2003. C’est pour ça que nous avons émis un mandat d’arrêt contre lui. Notre mandat d’arrêt aujourd’hui concerne exclusivement M. Jean-Pierre Bemba. Mais, évidemment, nous continuons nos enquêtes en République centrafricaine. Nous ne nous arrêterons pas là. Nous allons poursuivre le travail sur le terrain, continuer à rassembler les preuves et établir les responsabilités pour l’ensemble des crimes commis pendant cette période, lors de ces évènements en RCA. On ne peut pas faire de commentaires ou de spéculations sur tel ou tel individu. Vous savez, on travaille sur base d’éléments de preuves, de témoignages que nous réunissons. C’est sur cette base ensuite que nous demandons l’émission de mandat d’arrêt. Le travail est encore en cours aujourd’hui. »

L’arrestation de Jean-Pierre Bemba implique-t-elle la fragilisation de son parti ?

C’est un autre point soulevé dans l’opinion congolaise au pays comme à l’étranger. Parti d'opposition majoritaire au parlement, le MLC sera-t-il fragilisé par l’arrestation de son président ?

Pour le professeur Philippe Biyoya, relationniste et analyste politique congolais, les dirigeants du MLC doivent montrer que ce parti n'était pas Jean-Pierre Bemba seul, mais eux tous : « Si je suis un peu leur communiqué, ils savent que l’arrestation de Jean-Pierre Bemba est destiné à décapiter leur mouvement. Je crois que ça leur permettra de faire un sursaut d’orgueil et de montrer que le MLC, ce n’était pas Jean-Pierre Bemba mais eux tous ensemble, que c’était un effort collectif. L’absence de Bemba diminuerait l’opposition en terme de charisme et de perspectives. Mais ceux qui sont opposants, s’ils se considèrent comme alternative, ils devraient maintenant montrer que ce que Bemba a pu faire, quelqu’un d’autre peut le faire aussi. »

Par Editeur Web/okapi

Aucun commentaire: