Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 12 décembre 2011

HAKI NA AMANI avait accusé la Ceni de réaliser une partie de la compilation des résultats sans témoins

Haki Na Amani, une plate-forme d’ONG de défense des droits de l’homme basée à Bunia (Province Orientale), accuse les agents de la Ceni d’effectuer la compilation des résultats des élections présidentielle et législatives en l’absence des observateurs et des témoins. Le superviseur technique dela Ceni/Bunia rejette cette accusation.
Selon un rapport d’observation du processus électoral publié samedi 3 décembre par Haki na Amani, les agents dela Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ont favorisé certains candidats en introduisant dans les urnes des bulletins de vote cochés à l’avance dans un bureau à Komanda, cité située à75 kmau Sud de Bunia, quelques heures avant le déroulement officiel des opérations de vote.
Le secrétaire technique du réseau Haki Na Amani, Eric Mongo Malolo, ajoute qu’actuellement les observateurs sont exclus de l’étape de compilation des résultats.
«Les présidents de ces centres de compilation refusent aux observateurs l’accès à cette partie de la saisie des données des différents centres à l’ordinateur», déclare-t-il.
Le superviseur technique de la Ceni/Bunia, Christian Bakole, affirme de son côté que son antenne n’a pas été saisie des allégations de la plate-forme Haki Na Amani relatives aux bulletins de vote cochés d’avance à Komanda.
Il rejette les accusations formulées par le réseau Haki Na Amani et déclare que des témoins et des observateurs participent à toutes les opérations de compilation à Mahagi.
«Les observateurs, témoins et journalistes sont là pour assurer la transparence du centre local de compilation des résultats. Ils ont été là le premier jour pour compiler avec nous. Ils ont signé les documents », déclare-t-il.

Aucun commentaire: