Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 8 août 2011

Elections 2011 : Le député Jean BAMANISA pose pieds en Ituri et s’annonce à l’assemblée provinciale

Jean Bamanisa, député indépendant et proche de la majorité, a été aperçu à Bunia depuis le 30 Juillet dernier, 24 heures après, on l’a vu à Bogoro, c’est à 25 kms au Sud de Bunia, en même temps au bord du Lac Albert, de nombreux pêcheurs de Kasenyi, 55 kms au Sud de Bunia, déclaraient attendre la visite d’un neveu, le seul qui défend avec acharnement les intérêts économiques de l’Ituri, abri prochain d’importants puits pétroliers de la République Démocratique du Congo.

“Je ne suis pas en campagne, car elle n’a pas encore débuté”, répondait modestement avec sourire Jean Bamanisa, à tous les curieux, journalistes compris, qui voulaient savoir ce qu’il était venu faire dans l’ituri de ses ancêtres depuis samedi 30 Juillet 2011. L’élu indépendant de la province orientale a déclaré inscrire son séjour en Ituri, dans l’optique de recueillir le point des vues de la population en termes de bilan de la mandature qui s’achève, avant de solliciter le renouvellement de la confiance. Sans garder sa langue en poche, Jean Bamanisa le disait courageusement à tous ses visiteurs que, eux, les élus de 2006 ont tous failli en ne mettant pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. “Le Congo( RDC) a vraiment besoin des personnes qui peuvent travailler pour leur pays, qui n’ont pas une visée pour avoir un emploi, ou celle pour avoir du travail, construire une maison, acheter une voiture, et oublier ce qu’il faut faire d’essentiel pour leur pays, il le dit.

 Depuis 2006, Jean Bamanisa a defendu l’image d’un député qui peut rester droit malgré toutes les turbulences politiques, travailler, bien sur, dans la majorité parlementaire mais pour le bien de la population. Selon lui, le pétrole qui sera produit en Ituri par exemple doit être réellement au service des habitants de l’Ituri et du trésor public. En plus du pétrole, il s’engage à élargir sa lutte vers l’amélioration de la production agricole et minière, deux autres atouts, qui peuvent faire décoller l’économie de cette prochaine province, aux cotés du pétrole. Jean Bamanisa voudrait associer tout le monde dans cette lutte, en commençant par les paysans, pêcheurs, fermiers et agriculteurs, en passant par des étudiants, jusqu’aux politiciens.

D’où la raison de son aménagement sur terrain où il promet qu’il sera désormais de plus en plus visible, pour écouter la base, discuter avec elle, et chercher à planifier avec elle la concrétisation de ses aspirations. A l’hôtel Karibuni où il a séjourné à Bunia pendant trois jours, des étudiants, des notables, des journalistes, venaient sans nécessairement attendre se faire inviter, rencontrer cet enfant prodige du village et l’écouter en direct pour savoir s’il est différent de celui qu’on a toujours vu à la télé coincer les autres en faisant siens les intérêts de l’Ituri. A ses visiteurs, Jean Bamanisa disait avec élégance qu’il n’a jamais été seul dans la conception, quand bien même au prétoire c’est lui qui parle. Il a rendu devant ses visiteurs hommage aux autres élus de l’Ituri qui ont toujours souscrit à sa lutte. A l’occasion, Il a aussi indiqué à ses interlocuteurs que son aménagement en Ituri, ne sera pas exclusivement réduit à un simple retour politique.

 Jean Bamanisa met la main en poche et lance des investissements. Le 1 er secteur d’affaires qu’il a ciblé est le transport lacustre entre l’Ouganda et la République Démocratique du Congo. Déjà, il compte mettre en place sur le lac une grande embarcation de transport des marchandises entre le district ougandais de Toroko et la cité congolaise de Kasenyi. Cette embarcation aura la capacité de transporter même des véhicules. Cette embarcation sera assistée par une autre moderne et de luxe, pour le transport cette fois-là, rien que des personnes. L’objectif est de développer le secteur de transport sur le Lac Albert, pour diminuer le risque de naufrage fréquent et de pertes en vies humaines enregistré sur le Lac. Cette action maximisera l’importance du poste douanier de Kasenyi, plus proche de l’entrepôt douanier de Bunia( 55 kms). En ce moment-là, le choix à faire par des importateurs des marchandises sera clair entre Mahagi et Kasenyi. A Mahagi, environ 190 kms de Bunia, des camions font même plus de 10 jours en cours de route pendant la saison pluvieuse. Tandis qu’à Kasenyi, deux heures suffisent pour atteindre Bunia. Jean Bamanisa ne compte pas se limiter là. Il voudrait aussi investir dans la logistique. Ici, il ne donne pas beaucoup de détails, mais il révèle son souci de faire route ensemble avec les opérateurs économiques de l’ituri et leur faire acquérir la capacité qu’il faut pour gagner de nombreux marchés de sous traitances vis à vis des grands opérateurs pétroliers et miniers qui s’installent ou vont incessamment s’installer dans ce district. Jean Bamanisa estime que face à sa position qui le rapproche plus de pays de la COMESSA, l’Ituri peut aussi développer le secteur agricole en produisant par exemple le caoutchouc, l’huile de palme, et en renforçant la production de coton, du café, qui survit encore difficilement dans le territoire de Mahagi et d’Aru.


Jean Bamanisa s’annonce à l’assemblée provinciale

Pour réussir le pari ci-haut détaillé, Jean Bamanisa plaide pour un gouvernement provincial fort, en province orientale, et pourquoi pas si les choses évoluent vite dans la mise en place de la décentralisation, en Ituri. Selon lui, pour avoir un gouvernement provincial fort, il faut aussi une assemblée provinciale forte. Il voudrait s’impliquer entièrement pour une future assemblée provinciale forte, d’où l’annonce de sa candidature à la députation provinciale dans la circonscription électorale d’Irumu dont il est originaire. Son objectif est de briguer un siège et s’imposer avec tous les autres élus, sur le gouvernement provincial qui sera mis en place, et jouer réellement le rôle constitutionnel de stimulant au gouvernement provincial à être au service de fils et filles de l’Ituri et de la province orientale. Ici précisément, Jean Bamanisa plaide pour la qualité de l’homme, et se méfie de la couleur des partis politiques, dont aucun ne l’accompagne en ce moment encore dans son combat politique. Il se bat en indépendant et n’exclut pas de faire le choix au moment opportun sur un parti politique qui voudra bien faire des intérêts de l’ituri et de la province orientale, ses priorités. Une candidature qui est à encourager, car l’assemblée provinciale s’est fortement humiliée en brillant dans le festival des motions de déchéance, dont l’aboutissement n’avait qu’un seul objectif pour leurs auteurs, se faire payer entre 5 cent à 5 mille dollars américains de temps en temps par le chef du gouvernement provincial, et sacrifier ainsi l’intérêt général des électeurs de la province orientale. Dans la prochaine mandature, la province orientale a besoin de députés provinciaux dont l’observation de l’éthique doit caractériser leur conduite. C’est le profil que Jean Bamanisa voudra bien défendre.
Le Pacificateur( Millénaire)


Visiter gratuitement le blog de Bamanisa ici : http://bamanisajean.unblog.fr/

Aucun commentaire: