Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 3 mars 2011

Ituri: des éleveurs étrangers envahissent le groupement Ngazba, selon la société civile

La population du groupement Ngazba, en chefferie de Bahema-nord, en territoire de Djugu, à plus de 100 kilomètres, au nord de Bunia, déplore l’invasion de leur entité par un groupe d’éleveurs identifiés comme des ressortissants rwandais par la société civile locale. Ces éleveurs venus de l’Ouganda ont emmené plusieurs vaches qui détruisent les champs des autochtones, indique la même source. Face à cette situation, la population locale exige le départ de ces éleveurs de leur groupement pour éviter des actes des violences entre les deux parties.
Près de cent éleveurs ont traversé la frontière avec plus de mille têtes de bétail, indiquent les membres de la société civile de Djugu.
Selon eux, ces éleveurs ont été expulsés de l’Ouganda pour séjour irrégulier.
C’est depuis le mois de juin 2010 que ces éleveurs de nationalité rwandaise arrivent en petit groupe dans la chefferie de Bahema-nord, selon les mêmes sources.
Ils occupent actuellement trois collines avec leurs bêtes qui détruisent les champs des autochtones, précise le président de la société civile.
Selon la commission foncière de l’Ituri, leur structure a été saisie de la présence d’un groupe d’éleveurs en conflit avec les agriculteurs dans la collectivité de Bahema-nord. Cependant, ces éleveurs n’ont pas été identifiés comme des ressortissants rwandais, a indiqué le président de cette commission foncière.
Les sources de l’association Coopérative des éleveurs de l’Ituri (ACOOPELI) indiquent que ces éleveurs installés dans ce groupement sont très bien connus en Ituri. Elles confirment que certains des éleveurs indexés sont des réfugiés rwandais installés en RDC depuis plusieurs années.
L’administrateur du territoire de Djugu dit avoir dépêché, il y a deux jours, une délégation dans ce groupement pour déterminer l’identité de ces éleveurs et calmer la tension entre les deux groupes.

Okapi.

Aucun commentaire: