Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 28 février 2011

ITURI: l’infiltration de six étrangers armés à Tadu ébranle la population

Pour la société civile, la présence d’hommes armés étrangers inquiète les habitants qui soupçonnent que ces derniers apportent leur appui aux rebelles de la Lra, lesquels ont multiplié ces derniers temps leurs attaques dans la zone.
Une panique générale a pris la population, le mercredi 23 février, dans la localité de Tadu ainsi que dans les villages périphériques, situés à une vingtaine de km du territoire de Faradje-centre, district du Haut-Uélé, à la suite de la présence de six personnes armées identifiées comme des Occidentaux. Ces personnes ont été aperçues dans la brousse au village d’Aro, à deux km de Tadu, rapporte l’Agence presse associée.

Les responsables de la Société civile pensent que ces inconnus opèrent de connivence avec les éléments de l’Armée de résistance du seigneur ( LRA) de Joseph Kony. Le commandant de la zone opérationnelle des Forces armées de la RDC (FARDC) à Dungu, a appelé la population au calme, affirmant avoir dépêché les militaires sur le terrain afin de traquer ces hommes inconnus. Quant au président de la Société civile de Tadu, il a laissé entendre que ces hommes armés étaient aperçus mercredi vers 8h00’ du matin par certains habitants d’Aro. Plus de quarante jeunes du village se sont mobilisés pour poursuivre ces étrangers qui se seraient retranchés dans la zone de la rivière Ora, proche du lieu où ils ont été aperçus.

Du coup, ces jeunes ont décidé de mettre le feu à la brousse, afin de les pousser à sortir de leur cachette. Selon le président de la Société civile, ces hommes ont réussi à s’échapper, malgré le piège tendu par la population d’Aro. Le feu de brousse est parvenu à brûler huit maisons du village.

D’après la Société civile, cette présence d’hommes armés étrangers inquiète les habitants qui soupçonnent que ces derniers apportent leur appui aux rebelles de la LRA, lesquels ont multiplié ces derniers temps, leurs attaques dans la zone.

Afin de calmer la population, le commissaire du district du Haut-Uélé a ajouté qu’une force mixte composée des FARDC, des Casques bleus de la MONUSCO et de l’armée ougandaise opère dans la région. A titre de rappel, les ressortissants de la Province Orientale ont dénoncé cette semaine, la présence de plus en plus massive des éléments rebelles de la LRA dans les deux districts à savoir, le Haut-Uélé et le Bas-Uélé, ainsi que celle des éleveurs Mbororo. Ils ont demandé au gouvernement de s’impliquer dans la lutte contre ces hors-la-loi qui doivent être mis hors d’état de nuire pour permettre à la population de vivre en paix et vaquer tranquillement à ses occupations.

Stéphane Etinga

Aucun commentaire: