Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 1 décembre 2010

RDC: Rapport de contrôle de l'exécution du budget de l'Etat : des indices sérieux de malversations financières

A l’analyse des déclarations et des observations faites par plusieurs intervenants de la Majorité portant sur les indices de culpabilité de certains ministres impliqués dans des opérations maffieuses en 2009, il est apparu dans la salle des Congrès un net sentiment de « révolte » générale.

Le coup de feu est venu du député Christophe Beyeye. « Je suis de la Majorité », a-t-il fait savoir avant de réclamer la déchéance du gouvernement et de son chef. Celui qui était ministre du Budget à l’époque de la commission des faits est « malheureusement » aujourd’hui Premier ministre, a-t-il stigmatisé.


En application de la « fin de la recréation » et de la « tolérance zéro », il a proposé que toutes les personnalités incriminées soient « déférées devant la justice » pour les crimes économiques commis et identifiés dans le rapport de la Commission économique et financière (ECOFIN) de l’Assemblée nationale relatif au contrôle de l’exécution de la loi des finances pour le premier semestre 2009.

Outre le trou de 60 milliards de francs congolais dans les dépenses ordonnancées au premier semestre 2009, l’ECOFIN a relevé des « violations flagrantes » des règles de passation des marchés publics, mettant en cause des membres du gouvernement ayant excellé dans des « passations de gré à gré ».

Comme pour enfoncer le clou, un autre député a refusé de voir le PPRD couvrir les auteurs des actes de mégestion ainsi décriés, en demandant à l’ECOFIN de désigner les ministres PPRD « impliqués » pour qu’ils soient mis à la disposition de la justice. « En médecine, un membre malade est amputé pour préserver le corps », a-t-il rappelé, pour illustrer un dicton Bayombe (dialecte du district du Bas-Fleuve), selon lequel un enfant coupable d’un délit est déféré devant les Cours et tribunaux...(Congotimes)

Rapport  Complet de contrôle de l'exécution du budget de l'Etat :

Clicker ici pour Lire l'intégrité du rapport

Aucun commentaire: