Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 15 juin 2010

Ituri: un nouveau contrat pétrolier en cours

La société Caprikat Limited basée aux Iles vierges attend l’approbation du président Kabila pour la mise en oeuvre d’un contrat pétrolier concernant les blocs 1 et 2 du lac Albert, en Ituri. Le projet qui lie le gouvernement congolais à cette société a été adopté au conseil des ministres du 2 juin dernier, selon une correspondance du ministère des Hydrocarbures dont Radio Okapi a reçu une copie.

L’entreprise britannique devrait verser 6 millions de dollars américains de bonus pour les deux blocs pétroliers, indique la source du ministère des Hydrocarbures. Il ne reste plus que les ordonnances présidentielles pour la concrétisation de ce contrat qui viendra s’ajouter à d’autres contrats, controversés, pour l’exploitation de l’or noir du lac Albert entre cette société et la RD Congo.

Environ 150.000 barils de pétrole par jour, soit cinq fois plus que la production de Muanda, dans le Bas-Congo, pourront sortir du lac Albert, si toutes les conditions d’exploitation sont réunies.

Depuis deux ans, ce pétrole est convoité par des investisseurs britanniques et sud-africains. Le contrat Caprikat ne ferait que rajouter la confusion autour de ces gisements, a confié à Radio Okapi, un expert du ministère des Hydrocarbures.

La part des populations

Pendant que le gouvernement congolais négocie avec les investisseurs intéressés au pétrole de l’Ituri, la population de ce district est hors circuit.

Dans un atelier organisé jeudi 10 juin dernier à Kinshasa, Alfred Ndrabu, représentant de la société civile de l’Ituri a étalé les préoccupations des Ituriens. En particulier ceux des riverains qui demandent aux autorités du pays de partager les informations sur les sociétés engagées dans la course des contrats du pétrole du lac Albert.

Dans cette course, Tullow Oil, une autre entreprise britannique, par exemple, serait prêt à investir plus de 800 millions de dollars après avoir acheté une partie de Heritage Oil en Ouganda.

La société civile de l’Ituri voudrait que la part des populations ituriennes soit prise en compte dans les différents contrats que négocie le gouvernement.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Merci pour cette info. je crois que le gvt central doit etre franc et tranparent dans cette affaire. Il est anormal de constater qu'il y a soit disant plusieurs societes interessees mais sans tenir compter du point de vue de la population ituienne. En d'autres termes, il y a un seul gvt, un seul parlement. D'ou vient la polemique?