Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 30 mars 2010

L'ITURI EST EN DEUIL: Le SENATEUR Pr DJURUNI OBHIDHIBHO Clément est mort!


Chers frères et Soeurs,


C'est avec consternation que nous venons d'aprendre la mort du Professeur Djurini en Afrique du sud depuis samedi le 27 Mars 2010.


Nous présentons nos condoléances les plus attristées à sa famille et toute la communauté Ituriènne.


Longtemps professeur à Bunia après ses études post-universitaires en Belgique, Mr. Djuruni avait rejoint le sénat Congolais en 2006 en tant que membre du parti MSR, fonction qu'il a rempli avec abnégation jusqu'au jour de sa mort.

Jusque là, nous ne disposons pas encore du programme des funérailles que nous attendons de la famille du defunt.
En attendant, tous ceux qui souhaitent présenter des condoléances par mail à la famille Djuruni peuvent les adresser aux adresses e-mail :djnickmiria@yahoo.fr , aledjuruni@yahoo.fr ; ou l'adresse e-mail à la page d'acceuil de ce blog ou à celle de l'IPB.


Peu avant son decès, le senateur Djuruni travaillait activement sur les questions du developpement de l'Ituri, notamment en matière d'éléctrification au territoire d'Aru; il avait par la même occasion posé une question écrite au ministre de l'énergie; nous avions eu l'avantage de publier l'intégralité de cette question et la réponse du ministre de l'énergie sur votre blog il ya une semaine. Ci-bas nous le postons pour une deuxième fois.


Nous allons dans les heures qui viennent vous pésenter le cursus exceptinnel de ce "dou" professeur et par la même accasion, vous donner le programme de ses funerailles.


Que son âme repose en paix!


Ibra, Kinshasa.


QUESTION ECRITE DU SENATEUR DJURUNI OBHIDHIBHO Clément au ministre de l’énergie sur l’électrification de la ville d’Aru.


En voici la contenue:« Excellence,J’ai l’honneur de vous adresser cette question écrite dont la teneur suit :Au mois de mars dernier, un accord de coopération signé entre leurs Excellences Joseph KABILA et YOWERI MUSEVENI, respectivement Président de la République Démocratique du Congo et d’Ouganda, il a été prévu, entre autres projets, l’électrification des villes frontalières de BENI, BUTEMBO, RUTSHURU et ARU. Cet accord de principe a été formalisé par les visites croisées de délégations congolaises et ougandaises.Cette perspective a suscité un immense espoir auprès de la population et quelques questions :- Quel est le chronogramme des travaux ? (Aux dernières nouvelles, plusieurs chargements de poteaux électriques en bois sont déjà arrivés à Aru.) - Le courant arrivera-t-il à Ariwara ?- La qualité du courant importé de l’Ouganda est-elle seulement domestique ? ou à la fois domestique et industrielle ?- Quelle est la structure qui gère localement ce projet et celle qui gérera l’énergie électrique ?Je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.



Voici l’essentiel des éléments de réponse du ministre de l’énergie Mr Laurent MUZANGISA MUTALENU ″


1ère question : Quel est le chronogramme des travaux (Planning) ?Réponse : Le délai global des réalisations pour Aru et Ariwara est d’au moins 8 mois, comprenant les fournitures des matériels sur site 1,5 mois et de montage 4,5 mois. Les fournitures sont livrées sur site à 80% ce jour, les travaux ont débutés le 05 Janvier 2010 et la mise en service des installations est estimée à la fin du mois d’août 2010.Les consistances techniques du projet d’électrification des cités d’Aru et Ariwara se fondent sur deux versions, notamment la version d’une planification d’un réseau minimum et la version d’une planification d’un réseau définitif.1. La Cité D’ARUPour la version d’un réseau minimum, il s’agit de :- la construction d’un local pour abriter les équipements de mesure, comptage et protection ;- la construction de 5 Km de ligne MT, 33kV, entre la localité de Vurra (poste douanier en Ougandais) et la cité d’Aru ;- la construction de 4 km de réseau de distribution MT, 33kV ;- la construction des 3 postes haute de poteau MT/BT, 30/0,4kV, dont 2 de 100kVA et 1 de 50 kVA ;- la construction de 50 points lumineux de 150 W, Na, pour EP ;- la réalisation de 250 branchements BT.Quant à la version d’un réseau définitif, il s’agit de :- la construction d’un local abritant les équipements de mesure et de comptage, du disjoncteur de protection;- la construction de 5 Km de ligne MT, 33kV, entre la localité de Vurra (poste douanier en Ougandais) et la cité d’Aru ;- la construction de 6 km de réseau de distribution MT, 33kV, dans la cité d’Aru ;- la construction des 5 postes hauts de poteau MT/BT, 30/0,4kV, dont 2 de 100kVA et 3 de 50 kVA ;- la construction de 15 km de ligne aérienne BT ;- la construction de 100 points lumineux de 150 W, Na, pour EP ;- la réalisation de 500 branchements BT.2. La Cité D’ARIWARAPour la version d’un réseau minimum, il s’agit de :- l’installation d’un groupe thermique (gasoil) de 500 kVA, 400 V, avec un transformateur élévateur de 0,4/33kV de 250 kVA;- la construction de 4 km de ligne MT, 33kV pour le réseau de distribution MT d’Ariwara ;- la construction d’un poste haut de poteau MT/BT, 30/0,4kVA ;- la construction de 7 km de ligne aérienne BT ;- l’installation de 50 points lumineux de 150 W, Na, pour l’éclairage public ;- la réalisation de 500 branchements BT.Quant à la version d’un réseau définitif, il s’agit de :- la construction de 36 km de ligne aérienne MT, 33kV, entre la cite d’Aru et la cite d’Ariwara;- la construction de 5 km de réseau de distribution MT 33kV ;- la construction de 3 postes hauts de poteau MT/BT, 30/0,4kV, dont 2 de 250 kVA et 1 de 100 kVA ;- la construction de 10 km de ligne aérienne BT ;- l’installation de 100 points lumineux de 150 W, Na, pour l’éclairage public ;- la construction d’un poste haut de poteau MT/BT 30/0,4kV, au centre rural d’Ondolea et réseau BT associé.2ème question : Le courant arrivera-t-il à Ariwara ?Réponse : Le concept consiste à mettre à profit le voisinage du réseau MT ougandais pour l’alimentation des cités d’Aru et d’Ariwara en énergie électrique à court terme, et ce en attendant le développement des réseaux SNEL en RD Congo.Il s’agit ainsi de la construction d’une ligne de transmission MT,33 kV, à partir de Vurra terminale frontalière du réseau Ougandais, ainsi que de la réalisation des réseaux de distribution MT/BT/EP des cités concernées ;Cette disposition fondamentale se réalisera en deux phases, selon la disponibilité des puissances au niveau du parc de production de l’Ouganda et également selon le plan directeur de développement énergétique de la RD Congo.En ce qui concerne la cité d’Ariwara, située à plus ou moins 45 km d’Aru, il s’agira d’abord d’une pré-électrification par l’installation d’une centrale thermique à gasoil, disposant d’un groupe de 500kVA, et la construction des réseaux de distribution associés, MT/BT/EP.3ème question : Le courant importé en Ouganda est-il seulement domestique ? ou à la fois domestique et industriel ?Réponse : Actuellement, la puissance disponible sur le réseau d’Ouganda à Aru est limitée à 0,5 MW et SNEL a envisagé d’abord l’alimentation minimum d’Aru avec une puissance de 250 kW, en attendant que la centrale hydroélectrique de 3,5 MW en cours de finalisation en Ouganda soit opérationnelle.4ème question : Quelle structure gère localement ce projet et celle qui gérera l’énergie électrique ?Réponse : La gestion du projet est assurée présentement par la SNEL, par l’entremise de sa Direction de l’Electrification Rural.En ce qui concerne la gestion future quotidienne, une entité SNEL, dépendant de la Direction Provinciale de Kisangani, sera mise en place avec l’implication des organisations collectives d’Aru et d’Ariwara. Veuillez agréer, Honorable Sénateur, l’expression de ma considération distinguée.»

Aucun commentaire: