Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 15 janvier 2010

Points Saillants de la Situation humanitaire en Ituri(Fin Déc-début Janvier)-OCHA

Photo archive(Dia-afrique)

En Ituri, des hommes armés venus de Potopoto ont enlevé le 4 janvier huit femmes à Singo et Malo, 60 km au sud de Bunia.
· Les combats entre les FARDC et des groupes armés à la fin du mois de décembre à Potopoto, Kanana et d’autres localités du district de l’Ituri, ont provoqué le déplacement des populations. Une évaluation faite à Aveba a identifié 249 nouveaux ménages déplacés avec des besoins en abris et biens non alimentaires. Toujours en Ituri, les habitants de Nono (6 km de la cité de Aru) ont fui leur village, à la suite d’une attaque des miliciens de l’Union des Révolutionnaires du Congo (URC) dans la nuit du 7 au 8 janvier.
· Un fort taux de malnutrition est signalé à la prison centrale de Bunia. Selon Médecins sans Frontières Suisse (MSF-CH), on y note un taux de malnutrition globale d’environ 13 %, un taux de malnutrition modérée de 12 % et un taux de malnutrition sévère de 1,4 %. MSF-CH intervient dans cette institution pénitentiaire sur le plan sanitaire et d’eau potable depuis décembre dernier. MSF-CH se retirera de cette prison au début du mois de février 2010, et sera relayé par le Comité International de la Croix Rouge.


Point de Presse de la MONUC.

Aucun commentaire: