Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 21 avril 2009

Irumu : nouvelle incursion des miliciens du FPJC, 3 morts et 5 femmes violées

Un groupe des miliciens du Front Populaire pour la Justice au Congo (FPJC) ont fait irruption dans trois villages du territoire d'Irumu en Ituri. Bilan de l'attaque : trois personnes tuées et cinq femmes violées, . Cette situation a été portée à la connaissance de la section des droits de l’homme de la Monuc par la société civile du territoire d’Irumu, rapporte radiookapi.net
Il s’agit des villages de Bukou, de Muze et de Ndugu 2, tous situés à plus de 50 kilomètres au sud de Bunia. Selon cette société civile, au village de Bukou, ces assaillants ont enlevé un enfant de 12 ans et violé deux femmes d’environ 30 ans. Au village voisin de Muze, ces assaillants ont tué un homme de 52 ans et pillé certains biens de la population locale; tandis que dans la localité de Ndugu 2, ils ont violé trois femmes et enlevé deux adultes. Les corps de ces adultes enlevés à Bukou, ont été retrouvés mutilés à Sezabo, non loin de Ndugu 2. La société civile locale indique aussi que l’absence d’éléments des FARDC dans les villages attaqués a grandement contribué à ce drame. Sharif Manda, leader des miliciens du FPJC, a nié l’implication de ses hommes dans cette situation. D'après l'administrateur du territoire d'Irumu, les trois villages attaqués sont vidés de leurs populations. Ces dernières ont trouvé refuge à Nyakunde, à une dizaine de kilomètres plus loin.

Radio Okapi

Aucun commentaire: