Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 9 octobre 2008

Ituri : plus de 40 000 déplacés de guerre déjà enregistrés

Depuis le déclenchement des hostilités il y a 10 jours entre les FARDC et les miliciens du Front populaire pour la justice au Congo, FPJC, en Ituri, plus de 40 000personnes déplacées sont enregistrées en Ituri dont la majorité sont sans assistance humanitaire, rapporte radiookapi.net

Le dernier groupe de déplacés a fui mercredi les affrontements entre parties belligérantes aux environs de Songolo à plus de 45 kilomètres au sud de Bunia. La plupart de ces déplacés qui sont sans vivres ni médicaments passent la nuit à la belle étoile. Ces informations sont livrées par les autorités coutumières locales qui continuaient encore ce jeudi matin d’accueillir de nouveaux ménages fuyant les zones de combats. Selon le chef de la chefferie de Basilia Komanda, à environ 80 kilomètres au sud de Bunia, tous les habitants de Kombo, Kabwe et une partie de Ngadjo dont la population estimée à 2 000 personnes ont déserté le même mercredi leurs villages d’origine. Ils sont allés trouver leur refuge, notamment, dans les localités de Tshayi et de Bandiya, à environ 40 kilomètres au sud Bunia. D’autres ont préféré aller plutôt dans la brousse, d’après la même source.. De son côté, le chef de collectivité de Bayimasita a affirmé que plus de 8 000 déplacés sont déjà arrivés dans son entité à Kasenyi, au bord du lac Albert. A Songolo, également, certains notables on signalé la présence de 13 000 déplacés environ, dont certains ont fui à Tchay à cause des combats de mercredi. Tous ces déplacés n’ont pas encore bénéficié d’une assistance humanitaire en dehors de ceux du village de Kotoni, évalués à 8 000 personnes. Le chef de bureau de Ocha Ituri déclare ne pas disposer de statistiques sur ces déplacés. Il déplore notamment la situation sécuritaire qui ne permet pas aux agences humanitaires d’accéder à ces régions.(okapi)

Aucun commentaire: