Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 12 août 2008

MONUC - Nous estimons que les élections locales en RDC se tiendront avant juillet 2009 [interview]

1) Où en sont la MONUC et la Commission électorale indépendante (CEI) dans les préparatifs en vue des élections locales ?

Le processus électoral est un processus complexe comportant plusieurs étapes. La première étape est la réduction de fichier électorale. L'enregistrement électoral a été fait il y a trois ans. Mais pour la tenue des élections locales, il est nécessaire de procéder à une révision des fichiers.

2) Quelles sont les préalables pour la tenue des élections locales ?

Un consensus général existe pour reconnaître que ces élections sont très importantes, et ceci non seulement pour pouvoir achever le cycle électoral selon les accords mais également pour aller de l'avant, pour légitimer le pouvoir local et le processus de décentralisation.

Il est évident que chaque processus électoral demande que soient remplies certaines conditions préalables. En RDC, il y a des défis majeurs du point de vue des ressources et de l'infrastructure nécessaires, mais nous voyons qu'il existe une volonté politique d'aller de l'avant, d'organiser les élections locales le plus tôt possible.

3) Quels sont les termes de références et les taches spécifiques pour la MONUC dans le processus de soutien aux élections locales ?

En janvier de cette année, le Conseil de Sécurité a donné à la MONUC le mandat de fournir une assistance intensive aux autorités locales pour l'organisation des élections.

Les termes de références sont exactement les mêmes que dans le passé, c'est-à-dire fournir tout l'appui possible pour que ces élections se tiennent - appui notamment au plan logistique et technique, de façon intégrée avec les différentes agences des Nations unies et surtout avec les autorités locales.

4) Est-ce que le budget est déjà fixé ?

Le budget de la MONUC comprend un volet assistance électorale. Ce budget a été approuvé il y a quelques mois et c'est un budget qui permet à la Division électorale de la MONUC de donner son soutien logistique et technique.

5) Quel est le montant nécessaire pour l'organisation des élections locales ?

Nous estimons un budget d'environ 160 millions de dollars

Un des problèmes c'est qu'il est toujours coûteux de tenir des élections en RDC, en raison de l'immensité de territoire, de la topographie et du manque d'infrastructures. Les élections de 2006 ont coûté plus de 500 millions de dollars. Pour celles à venir, nous estimons un budget bien moindre, mais toujours substantiel, d'environ 160 millions de dollars.

6) Est-ce que la communauté internationale va soutenir les élections locales comme elle l'a fait lors des élections de 2006 ?

La communauté internationale est très engagée dans le processus de soutien à la tenue des élections locales. Mais c'est un processus où graduellement les autorités locales auront elles-mêmes plus de responsabilité.

Par exemple, au début du processus précédent, la Commission Electorale Indépendante (CEI) n'était pas encore en place ; il fallait donc commencer à partir de zéro. Alors que maintenant nous avons une commission qui a beaucoup d'expérience et qui a fait montre d'une capacité considérable.

Il s'agit à présent d'améliorer les capacités propres de la CEI, mais toujours avec le soutien des partenaires internationales.

7) Est-ce qu'il y a un calendrier précis pour l'organisation et la tenue des élections locales ?

Il n'appartient à la MONUC ou à la communauté internationale d'annoncer un calendrier électoral, mais à la CEI de le faire. Nous travaillons étroitement avec la CEI y compris sur le plan de la planification. Nous travaillons pour un processus qui puisse se dérouler avant la fin du premier semestre de 2009.

8) Est-ce qu'il y a une formule pour le déroulement des élections locales ?

Le gouvernement congolais a décidé que les élections se tiennent dans la même journée

Il y a eu une discussion l'année pour examiner la possibilité de tenir ces élections dans la même journée ou cascades successives. Mais pour des raisons sécuritaire et électorales, le gouvernement congolais a décidé qu'elles se tiennent dans la même journée.

9) Quels sont les défis majeurs à relever ?

La tenue des élections nationale et provinciales a été un grand succès, mais cela a demandé beaucoup de travail, d'énergie et de ressources. Il était prévu que les élections locales se déroulent le plus tôt possible après, mais vous ne pouvez imaginé le volume de travail et de préparation nécessaire à l'organisation des élections locales.

Il y avait également la nécessité de compléter le cadre légal pour ces élections, et de mobiliser les ressources nécessaires. Je pense que maintenant tout cela est en place, et que la volonté politique est là pour aller de l'avant le plus tôt possible.

Les élections locales sont plus compliquées à organiser pour des raisons techniques et opérationnelles

Les élections locales sont plus compliquées à organiser pour des raisons techniques et opérationnelles. Le nombre de circonscriptions électorales est beaucoup plus élevé, et ceci complique les préparatifs logistiques. Il y a dix fois plus de candidats, ce qui rend les opérations d'enregistrement des candidatures beaucoup plus difficiles.

10) Est-ce que le cadre juridique est déjà en place pour l'organisation et la tenue de ces élections ?

Il reste toujours un élément important pour compléter le cadre légal, à savoir le découpage des entités décentralisées et déconcentrées, pour pouvoir aller de l'avant.

Le parlement a travaillé sur les trois lois de décentralisation lors de sa session extraordinaire, et nous espérons qu'au cours de la première semaine de sa session ordinaire de septembre, le parlement traitera le sujet du découpage administratif qui est nécessaire à la tenue de ces élections locales.

Aucun commentaire: