Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 23 juillet 2008

Mungwalu : 44 maisons de commerce détruit dans un incendie

L'incendié a consumé jeudi soir plus de 40 établissements de l’importante cité minière de Mungwalu, à 80 kilomètres au Nord de Bunia. Aucune perte en vies humaines n’est signalée, mais plutôt d’importantes pertes matérielles. Un terrible coup pour les commerçants qui reprenaient timidement leurs activités après la guerre, regrette le chef de cette municipalité, note radiookapi.net

Selon l’autorité de cette cité minière, le feu est parti d’une boutique en planches où une femme chauffait de l’huile. Il était 17h. L’incendie s’est ravivé dans la boutique voisine où étaient entreposés des bidons d’essence. S’étendant, le feu a consumé entièrement 31 maisons de commerce, dont des pharmacies, des alimentations, des restaurants, des cafétérias et même des stations d’essence. 13 autres boutiques ont été endommagées pendant les opérations qui visaient à arrêter la progression du feu.

Les premières enquêtes ne signalent aucune perte en vie humaine. Cependant, plus de 50 000 USD ont été consumés, ainsi que d’importantes quantités de marchandises. L’autorité municipale craint que cet incendie ne porte un coup à la vie socioéconomique de Mungwalu car, depuis la fin de la guerre, les opérateurs économiques ne disposent pas de stock pour ravitailler les consommateurs.


Par Editeur Web/okapi

Aucun commentaire: