Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 5 juin 2008

Ituri : la population dénonce les tracasseries militaires et administratives

Ituri : la population dénonce les tracasseries militaires et administratives

Le pont qui reliait les deux rives la rivière située à environ 80 kilomètres au sud de Bunia s'est effondré depuis 2006. Depuis lors, les jeunes des villages environnants se chargent quotidiennement de la traversée. Mais ils sont soumis à de nombreuses taxes qui absorbent toutes leurs recettes et ceci sans aucune note de perception, constate radiookapi.net

Hormis les taxes sur le recensement et l’immatriculation de l’embarcation, ces jeunes gens doivent également payer une taxe de 2 dollars américains à chaque traversée auprès des agents du service de transport. En outre, ils payent le droit sur la sécurité qu’assurent les éléments des FARDC postés à cet endroit. Un des conducteurs d’embarcations qui déplorent ces tracasseries témoigne : « On paie 99 dollars pour le service de transport pour 6 mois. Ils viennent chaque jour ici pour demander 2 dollars. Le soir, on paie les militaires 1 dollar. On paie la police 1 dollar. Pour le passage de chaque véhicule et son déchargement, on paie aussi 2 dollars aux militaires et puis1 dollar pour enregistrement ».

Contacté., le commandant second de la zone opérationnelle des FARDC en Ituri a promis de se rendre sur le lieu pour s’enquérir de la situation. Ensuite il va prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des auteurs de ces tracasseries.

Pour le chef de bureau de transports de l’Ituri, la perception qui est prévue dans sa nomenclature des taxes de son service ne relève en aucun cas des tracasseries. De son côté, le responsable de la DGRAD en Ituri qualifie cette pratique d’illégale faute de note de perception en contrepartie du payement de la taxe.

Par Editeur Web/okapi

Aucun commentaire: