Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 5 juin 2008

Bunia : Journée mondiale de l’environnement, les ONG locales déplorent la destruction massive de la forêt

Bunia : Journée mondiale de l’environnement, les ONG locales déplorent la destruction massive de la forêt
Ituri |
Les conflits armés qui ont secoué l'Ituri entre 1999 et 2003 ont eu un impact négatif sur l’écosystème de ce district. C'est ce qu'a déclaré le coordonnateur du service de l’environnement en Ituri. C’est à l’occasion des journées écologiques organisées ce jeudi 05 juin 2008 pour célébrer la journée internationale de l’environnement. Il déplore notamment la destruction massive de la foret par les anciens groupes armés et les déplacés de guerre avec comme conséquence des sérieuses perturbations climatiques, rapporte radiookapi.net

Pour les ONG oeuvrant dans le domaine de l’environnement en Ituri, cette exploitation sauvage de la forêt a pour conséquence la perturbation des périodes climatiques qui, à son tour, bouleverse le calendrier agricole. Cette exploitation sauvage a été opérée en grande partie par les groupes armés qui se sont livrés pendant plusieurs années à l’importation illégale du bois. Pour les ONG de l’environnement, les déplacés de guerre à la recherche de bois pour la construction des abris et des bois de chauffe ont également participé à l’exploitation sauvage de la forêt en Ituri. En territoire de Djugu par exemple, des grandes étendues de forêt ont été coupées comme le rappelle thiéry Lokuni, responsable d’une ONG locale : « Des forêts du niveau de Aboro ont été complètement coupées, dans la foret de Wago, de Korovi. C’est une petite forêt mais il y a plus de 30 scies de long qu’on utilisait pour couper le bois. Il y avait des chaînes des bois qu’on avait dans le territoire de Djugu. Tous ces bois étaient complètement coupés pour fabriquer surtout les charbons de bois, pour vendre. Ca c’est maintenant la population qui n’a pas le temps de faire les champs à cause de la guerre ».

Il est à noter que pour faire face à cette situation, le haut commissariat des nations unies pour les réfugiés ainsi que l’initiative du bassin du Nil appuient certaines ONG locales pour le reboisement dans plusieurs localités du district de l’Ituri.

Par Editeur Web/okapi

Aucun commentaire: