Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 8 mai 2008

Ituri : plus de 10 ans après, les enfants et femmes seront vaccinés à Bakayeku Kenya

Ituri : plus de 10 ans après, les enfants et femmes seront vaccinés à Bakayeku Kenya
Province Orientale | 08 Mai 2008 à 07:46:17


Les enfants et les femmes enceintes du groupement de Bakaeku Kenya seront vaccinés pour la toute première fois depuis une dizaine d’années contre notamment la tuberculose, la fièvre jaune, la rougeole et la coqueluche. Dans ce village situé à trois jours de marche à pieds de Mambasa-centre, une campagne de vaccination anticipée et accélérée de 3 jours démarre ce mercredi. Pour le coordonnateur du programme élargi de vaccination en Ituri, ces types de vaccins n’ont jamais été donnés dans ce groupement faute des moyens adéquats de conservation, rapporte radiookapi.net

Selon docteur Honoré Lubumba, cette situation a provoqué un taux élevé de mortalité dans cette région. Cependant il n’en dispose pas des statistiques précises : « Quand les enfants ne sont pas vaccinés, ils ne sont pas protégés contre les maladies. Quand les femmes vont accoucher et ne sont pas immunisées contre le tétanos, les conséquences sont là mais nous ne pouvons pas les chiffrer actuellement parce que c’est une zone de santé qui ne nous donne pas le rapport de surveillance épidémiologique pour autant qu’il n’y a pas des structures sanitaires là-bas. Nous sommes vraiment dans l’obscurité de vous dire qu’est ce qui se passe là-bas mais nous savons très bien qu’il y a des choses qui se passent et c’est maintenant que nous allons envoyer un frigo à ce niveau là pour conserver les vaccins. Et désormais, les équipes de la zone de santé de Mambasa iront là-bas tous les deux mois pour vacciner les enfants. »

Aucun commentaire: