Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 20 mars 2008

Environnement : le gouvernement japonais accorde 3,5 millions de USD à la communauté de l’Ituri

Environnement : le gouvernement japonais accorde 3,5 millions de USD à la communauté de l’Ituri

Par DIOSSO OLIVIER

SOURCE: LE POTENTIEL





Pour accompagner l’exécutif congolais qui ne ménage aucun effort pour pacifier l’Est du pays, le gouvernement du Japon vient de voler à son secours en octroyant trois millions et demi de dollars américains en faveur des enfants du district de l’Ituri, dans la Province Orientale. Objectif : améliorer l’environnement ambiant de ces derniers par la réhabilitation et la construction des infrastructures sociales.

Le gouvernement du Japon et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) ont signé lundi 17 mars dernier un accord sur un financement, par le Japon, de 376 millions de yens, soit 3,5 millions de dollars américains, en appui à la promotion d’un environnement convivial et à la participation communautaire en faveur des enfants en République démocratique du Congo, renseigne un communiqué de presse de l’ambassade de ce pays à Kinshasa, parvenu au Potentiel. Cette contribution, poursuit le communiqué, permettra d’entreprendre, dans le district de l’Ituri, dans la Province Orientale, la réhabilitation et la construction des infrastructures sociales. A savoir les écoles, centres de rattrapages scolaires, maternités, installations sanitaires et l’adduction d’eau dans les villages. Cela avec la participation de la communauté.En plus, le projet appuiera la réhabilitation du bureau provincial du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) à Bunia. Il a une durée de deux ans et avec des interventions focalisées sur l’étendue du district de l’Ituri.

La même source indique que six mille élèves auront accès à un environnement approprié d’apprentissage à travers les vingt écoles primaires qui seront réhabilitées et construites. Ajoutant que mille enfants, en dehors des circuits scolaires, auront à nouveau le droit de suivre des cours de rattrapage pour retourner à l’école. Et que ces écoles et les communautés seront dotées d’infrastructures sanitaires, dont les mécanismes de gestion et pérennisation seront mis en place avec le concours et la participation des communautés.

A cela, il faut ajouter quinze maternités qui seront réhabilitées et équipées conformément aux normes d’hygiènes et aux standards médicaux pour environ 9.000 femmes enceintes qui les fréquenteront pour la consultation pré-natale et l’accouchement. Par ailleurs, le gouvernement du Japon félicite celui de la RD Congo pour qu’aboutisse l’accord de paix signé lors de la Conférence pour la paix, sécurité et le développement des deux Kivu, tenue dernièrement à Goma. A noter que la décision de ce financement démontre la volonté du gouvernement du Japon d’accompagner la RDC qui prend des initiatives pour la paix à l’Est du pays, souligne le même communiqué.

Lequel signale que c’est dans ce contexte que le gouvernement du Japon rappelle que la quatrième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD IV) se tiendra à Yokohama au Japon du 28 au 30 mai. Et que la TICAD IV a pour but de mobiliser des connaissances et des ressources de la communauté internationale dans les domaines prioritaires. Il est question d’accélérer la croissance économique, d’établir la sécurité humaine (incluant l’accomplissement des Objectifs du millénaire pour le développement ‘OMD’ et la consolidation de la paix) ainsi que de s’attaquer à la question de l’environnement et du changement climatique.

La TICAD IV, fait remarquer l’ambassade nipponne à Kinshasa, est d’autant plus importante que le résultat de cette conférence sera transmis à la réunion du G8 qui se tiendra également au Japon du 7 au 9 juillet 2008. Pour bien préparer cette Conférence, une réunion ministérielle préparatoire de la TICAD IV se tiendra, du 20 au 21 mars prochain à Libreville au Gabon.

Aucun commentaire: