Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 18 janvier 2011

Evacuation du pétrol Iturien : Oléoduc graben Albertine-océan atlantique

Pour des raisons non élucidées, l’accord signé entre la firme italienne et le ministère des hydrocarbures a été résilié.
Il y a peu il était annoncé l’attribution par le Gouvernement congolais à l’Italien Italcon de la construction du grand oléoduc, dénommé « Reptile » pour l’évacuation de la production pétrolière de l’Est à partir de l’océan Atlantique.

Alors que l’accord a été déjà ficelé entre la firme italienne et le ministère des Hydrocarbures, un ordre donné en haut lieu a prononcé sa résiliation pour des raisons non élucidées, rapporte le site spécialisé Africa energy intelligence.

Alors qu’ENI attend son heure pour le bloc 4, proche du lac Edouard, le consul de la RDC en Italie tente de prendre position dans le secteur des hydrocarbures.

Le ministre des Hydrocarbures, Célestin Mbuyu Kabango, et le président de la société Italcon/RDC, Alfredo Carmine Cestari, par ailleurs consul de la RDC en Italie et président de la chambre de commerce ItalAfrica centrale, ont signé début décembre 2010 un protocole d’accord pour des études concernant un réseau géant d’oléoducs en RDC, pour relier l’Est au littoral l’Ouest de l’océan Atlantique.

Cependant, quelques jours plus tard, indique la source, ordre a été expressément donné d’annuler cet accord. Raison officieuse : Italcon RDC voulait, après la réalisation des études, devenir le passage obligé de tous les investisseurs intéressés par le projet, ce qui a conduit à l’affolement en haut lieu. De plus, certaines sources doutaient de la capacité d’Italcon à mener ces études de très grande ampleur, poursuit la même source.

Italcon RDC, filiale de droit congolais du groupe de construction sicilien Gruppo Cestari, voulait en effet étudier la faisabilité d’un réseau d’oléoducs pour évacuer la production du Graben Albertine, du Graben Tanganyika, de la Cuvette centrale, du bassin Upemba et du bassin du Moero au Katanga, ainsi que l’évacuation du gaz méthane du lac Kivu.

Au total, le réseau à construire, appelé « Reptilian », représentait quelque 6.500 km, dont le coût devait tourner autour de 13 milliards Usd, selon les estimations du ministère des Hydrocarbures.

Italcon RDC est déjà active dans le secteur électrique où elle travaille sur plusieurs dossiers, tels que l’électrification de la ville de Mbandaka, et des études, sur financement congolais, portant sur l’approvisionnement en courant des villes de Beni (Nord-Kivu), d’Inongo et Boende (Equateur). Le groupe construit également l’Edificio Italia à Kinshasa, un complexe de bureaux de onze étages, et réalise des projets d’alimentation en eau potable dans la périphérie de la capitale.

Pour rappel, la pénétration du groupe Cestari en RDC remonte à la période de transition (2003-2006), au cours de laquelle Alfredo Cestari avait approché le vice-président en charge de la Reconstruction, Yerodia Abdoulaye Ndombasi.

Faustin Kuediasala/Potentiel

Aucun commentaire: