Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 26 mars 2010

21 déplacés de Mukatongazi meurent de faim










Ces personnes sont mortes depuis lundi. 300 autres déplacés ayant fui la forêt de Mukatongazi manquent de nourriture. Amaigris, ils sont incapables de marcher à cause de pieds gonflés. Ils ont exprimé leurs malheurs mercredi à une mission mixte des agences des Nations unies qui s'est rendue à Ozuba, localité située à environ 80 Kilomètres au sud de Bunia. C'est là que se trouvent certains de ces déplacés.
Plus de 270 personnes parmi ces déplacés sont arrivées mercredi à Ozuba après deux jours de marche à pied à travers les collines.
Les signes de malnutrition et d'anémie sont perceptibles parmi ces déplacés. Trois d'entre eux ont perdu la vie en chemin avant d'atteindre Ozuba à cause de la famine.
Rogette Munoro, une femme qui a pu atteindre Ozuba a décrit les conditions de vie des déplacés dans la forêt de Mukatongazi. Elle explique:
Nous passions la nuit à la belle étoile dans la forêt [de Mukatongazi]. Beaucoup de ceux qui étaient affaiblis sont déjà morts. Six, cinq ou quatre meurent chaque jour. Nous avons trop souffert là-bas. C'est ce qui nous a obligés de quitter. D'autres sont morts en route pendant la sortie, dont trois cas ont été déplorés.
Environ 960 personnes ont déjà quitté la forêt depuis l'ouverture du couloir humanitaire par les FARDC le samedi dernier.
Certains sont installés au village de Aveba sans aucune assistance en vivres malgré leur état de santé précaire. «Médecins Sans Frontières» a ouvert un site pour la consultation médicale de ces déplacés.
Cette ONG a également remis à ces déplacés une assistance constituée notamment de nattes et de couvertures.
Pour rappel, environ 5000 habitants de l'Ituri avaient fui les combats il y a environ 3 mois dans la forêt de Mukatongazi dans la collectivité de Walendu Bindi entre les FARDC et des miliciens.








(Okapi)

Aucun commentaire: