Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 22 décembre 2009

la fièvre typhoïde sévit à Ariwara, 24 cas dont 9 décès

Gouverneur Autsai



Neuf personnes sont mortes de fièvre typhoïde avec perforation des intestins sur les vingt-quatre (24) cas enregistrés depuis le mois de novembre dernier dans la zone d’Ariwara, à plus de 300 kilomètres au nord de Bunia, en territoire d’Aru. Cette maladie est due notamment à la pénurie d’eau potable dans la région, selon le médecin directeur de l’hôpital général de référence cette localité, rapporte radiookapi.net
Selon la même source, les victimes qui ignorent les symptômes de cette maladie sont souvent conduites en retard dans les structures sanitaires locales. Mais le docteur Faustin Arianji a indiqué que les dispositions nécessaires sont déjà prises pour sensibiliser la population, notamment sur le respect des notions d’hygiène. « Généralement, les cas nous viennent peut-être dix ou quatorze jours après la manifestation de la maladie. Ce sont des cas qu’on a soigné dans des postes de santé privés, c’est ça le problème. A dehors de cela, c’est le problème d’eau de boisson qui n’est pas potable. Vous savez que Ariwara n’a pas d’eau potable. Avec la grande période de pluies de septembre, octobre voir même novembre, notre petite source là (…). Les torrents d’eau qui viennent envahir la source et c’est cette même eau que la population est en train de consommer », a indiqué le docteur Arianji. Le petit centre de zone d’Ariwara a pris des dispositions à son niveau pour passer le message dans des églises, à travers les radios locales pour que la population puisse buire l’eau de consommation, a encore indiqué le médecin. Les signes énumérés de la maladie sont la fièvre, la faiblesse, le ballonnement abdominal. Si quelqu’un présente ces signes, nous avons demandé à la population de l’emmener à l’hôpital.
Copyright Radio Okapi
document.getElementById('fullreac').style.display = 'none';

Aucun commentaire: