Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mercredi 4 novembre 2009

Ross Mountain quitte la RDC:...de nombreux défis demeurent dans les provinces de l’Est...(Propos liminaires)


Mardi 3 novembre 2009 - Conférence de presse –
Propos liminaires du Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général, M. Ross Mountain
.

Merci. Bonjour à tous ici présents et, à travers les ondes, aux auditeurs de Radio Okapi qui nous écoutent partout dans le pays. Je suis heureux de m’adresser à vous tous une dernière fois. Je vais effectivement quitter la République Démocratique du Congo ce vendredi. Je suis la pour répondre à vos questions et j’imagine qu’elles seront nombreuses car l’actualité ne manque pas.

Si vous le permettez quand même, je voudrais d’abord dire quelques mots. Les drames de l’actualité et le cycle des nouvelles nous font parfois oublier de prendre un peu de perspective. Face aux défis énormes encore devant nous, il est facile d’oublier d’ou nous venons et les progrès accomplis.

Après cinq années ici, je quitte votre pays avec pas mal d’optimisme. J’ai vu la RDC faire des progrès énormes : j’ai vu le pays sortir d’une guerre qui avait engagé tous les pays de la région et qu’on qualifiait alors de première guerre mondiale africaine ; j’ai vu le pays organiser ses premières élections démocratiques pour se doter d’un gouvernement souverain ; j’ai vu des régions entières pacifiées dont les populations ont pu regagner leur foyer ; j’ai vu les premiers progrès sur le chemin du développement avec des millions d’enfants vaccinés et qui retournent a l’école. Certes de nombreux défis demeurent, notamment dans les provinces de l’Est, qui ne sont pas complètement pacifiées, et il reste, au niveau national, de grandes réformes à faire, comme celle de l’armée et de la police.

Je reste impressionné par les progrès accomplis grâce à l’engagement des congolais et de leur dirigeants et je suis fier d’avoir contribué du travail accompli ces dernières années en partenariat avec les congolais par les Nations Unies. Je voudrais citer ici d’abord le processus électoral et les élections de 2006, qui ont permis d’établir des institutions démocratiques élues et souveraines, et l’appui que nous avons apporté à la Commission Electorale Indépendante pour ce qui reste la plus grande opération d’assistance électorale jamais mise en œuvre par les Nations Unies. Je voudrais évoquer les opérations humanitaires massives, certes encore malheureusement nécessaires, mais qui ont aide par exemple 19 millions de congolais en 2008 et qui ont permis de sauver des centaines de millier de vies et de redonner de l’espoir à des millions, notamment les enfants qui, sans cette aide, n’auraient pu grandir, se développer, aller à l’école... Je voudrais aussi mentionner l’appui des Nations Unies au plan gouvernemental STAREC de Stabilisation et Reconstruction de l’Est, qui aide l’Etat à restaurer son autorité dans les zones auparavant contrôlées par des groupes armés.

Le pays s’est définitivement engagé sur la voie de la paix et du redressement. La tache n’est pas facile et beaucoup reste à faire. C’est un processus encore fragile. Mais après avoir travaillé pendant cinq ans à vos cotés, je connais le courage et l’engagement des congolais et des congolaises. C’est ce qui me permet d’avoir de l’espoir pour l’avenir.

Comme un ami, je ne peux qu’engager tous les citoyens et les dirigeants à continuer à mettre en œuvre les grands chantiers nécessaires pour que la paix prévale partout, pour que l’Etat démocratique se renforce, pour que les richesses énormes de ce pays puissent bénéficier a tous.

Nous voulons tous la paix, mais la paix ne tombe pas du ciel. Il nous faut travailler pour construire la paix, et cela engage non seulement les dirigeants mais aussi chacun et chacune dans ce pays.


Bureau du Porte-parole et des Relations avec les Médias
Madnodje Mounoubai, Porte – parole –
mounoubai@un.org : +243 (0) 81 890 6024 ; mobile : +243 (0) 81 890 7506
LCL Jean-Paul Dietrich, Chef Info. Publique Militaire –
monuc-hq-mpio@un.org – tel. +243 81 890 7860
Alain Likota, Relations Médias– likota@un.org – tel. +243 81 890 7706

1 commentaire:

Anonyme a dit…

I found this site using [url=http://google.com]google.com[/url] And i want to thank you for your work. You have done really very good site. Great work, great site! Thank you!

Sorry for offtopic