Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 30 novembre 2009

Bunia : Mutombo Bakafwa Senda appelle au désarmement volontaire







« Nous avons lancé un communiqué à toute la population pour que ceux qui détiennent les armes sans en avoir l’autorisation, aillent les déposer », a déclaré le vice-premier ministre de la défense nationale et de la sécurité, Mutombo Bakafwa Senda, au cours d’un point de presse à l’aéroport de Bunia, dimanche, avant de regagner Kinshasa, rapporte radiookapi.net
Le vice premier ministre a appelé toute la population locale ainsi que les ex combattants au désarmement volontaire pour mettre fin à l’insécurité dans la cité de Bunia et ses environs. Mutombo Bakafwa Senda a affirmé que tout celui qui déposera une arme au service indiqué bénéficiera d’une sécurité suivi pour qu’il ne soit pas inquiété par qui que ce soit. Selon le vice- premier ministre de la défense, les services spécialisés sont déjà mobilisés pour appliquer ces dispositions. « Mais si ce n’est pas fait de cette manière là et que les services de sécurité que j’ai mobilisés trouvent une arme chez vous, vous allez rendre compte à l’Etat » , a-t-il mis en garde.Le vice-premier ministre a également annoncé des patrouilles conjointes FARDC-police et casques bleus de la Monuc face à la recrudescence de vols à mains armées et aux meurtres à Bunia. « A partir d’hier, il y a des patrouilles mixtes police-armée qui doivent sillonner la ville toute la nuit. J’ai demandé à la Monuc, qui m’a accordé, toute une compagnie des casques bleus qui doivent se joindre à no forces ».
(okapi)

Aucun commentaire: