Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 18 août 2009

Bunia: un juge poursuivi pour la 3ème fois pour viol d'une justiciable








Un juge du tribunal de grande instance, Guy Manseyi, est poursuivi de viol d’une justiciable. La victime, une femme mariée de 26 ans d’âge, déclare avoir été connue sexuellement de force samedi dernier par ce magistrat de siège, rapporte radiookapi.net.





Selon les témoignages de la victime, le juge l’a conduit dans son domicile samedi vers 20 heures pour le suivi d’un dossier judiciaire. 3 heures plus tard, le juge aurait déchiré ses habits, après l’avoir frappée et obtenu des rapports sexuels avec elle. Elle est internée depuis dimanche aux cliniques Bomoï de Bunia sur réquisition du parquet de grande instance de Bunia. Pour sa part, le juge Manseyi rejette toutes ces accusations. Il reconnaît toutefois avoir reçu cette dame, qu’il qualifie de sa ‘copine depuis plus de 8 mois’, dans sa résidence samedi soir. Mais, il n’avoue aucune scène de violence sur elle. Le parquet attend les rapports du médecin pour statuer sur la suite du dossier. Il y a trois mois, le même juge a fait l’objet d’une plainte d’une autre affaire de viol d’une mineure de 13 ans. L’affaire a été classée sans suite par le procureur général faute de preuves suffisantes.


(radiookapi)

Aucun commentaire: