Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 6 février 2009

L’ASESI du père Ivo Wellens à Aru

Aide Fraternelle
Salvatorienne
45° année, n° 3
Troisième trimestre: juillet - septembre 2008
Edition pour la Belgique francophone
N° d’agrément : P2A8759
België-Belgique
P.B. – P.P.
3500 Hasselt 1
12/3256
L’ASESI du père Ivo Wellens n’a pas longtemps
hésité à se baser sur le programme de ‘Jeunesse
vivante’.
Dramatique
“Nous y avons été amenés par la force des choses.
Le territoire d’Aru couvre 6700 km² et compte
750.000 habitants. Les gens d’ici vivent avant tout
de l’agriculture et de l’élevage. Il y a un centre
scolaire pour les études secondaires et supérieures.
Il n’y a pas d’industrie, mais bien une forte
production de tabac destinée à l’exportation. Et
une grande part de la production artisanale de l’or
provenant de l’intérieur du pays se négocie ici avant
de passer la frontière. La proximité de l’Ouganda
et la facilité de passage à la frontière occasionne
un commerce et un transport très intenses, avec
de nombreux voyages aller-retour de négociants
étrangers jusqu’à Kampala, Nairobi, Mombassa et
Dubaï. C’est malheureusement l’une raisons pour
laquelle la prostitution prospère dans la région
d’Aru. Les conséquences de ce « bouillonnement »
sont surtout fatales pour les jeunes.
Aide d’urgence
Notre prévention primaire nous a aidés à
nous spécialiser dans la préparation des
jeunes et adultes au test HIV ainsi que dans la
communication du résultat. Dans ce domaine, nous
collaborons avec l’Eglise anglicane qui effectue les
tests. En raison des conditions données, j’ai réussi
à convaincre le Ministère de l’Ouganda, pays
voisin, de fournir gratuitement des médicaments à
nos séropositifs et sidéens. Mais au fil du temps,
une conclusion s’est de plus en plus imposée à
nous : il ne suffit pas d’organiser des séminaires
et des sessions de formation pour les services
administratifs et le personnel enseignant des
écoles.

Ici, l’enjeu est éminemment important !
Déclarer aux jeunes qu’ils doivent changer leur
attitude vis-à-vis de la sexualité est une chose.
Mais leur apprendre comment changer de
comportement, c’est une autre paire de manches.
Pour cela, nous travaillons selon les principes
précités et avec les activités du mouvement
‘Jeunesse vivante’. Nous estimons qu’ici, l’enjeu
est éminemment important : il s’agit d’aider les
jeunes à vivre leur sexualité dans la perspective de
la foi chrétienne.
Mais c’est justement en raison de l’aspect religieux
de notre approche que nous ne pouvons pas
compter sur l’aide financière d’instances officielles.
Et nous ne pouvons pas non plus attendre de
contribution de la part de nos jeunes et de leurs
familles. C’est pourquoi je m’adresse à l’Action
Salvatorienne… »
APPEL
Il faut 5 000 euros pour l’infrastructure du centre, le paiement des personnes et du matériel
nécessaires à l’organisation de sessions en week-end ainsi que le financement des activités de
rencontre du mouvement ‘Jeunesse vivante’. C’est pourquoi nous demandons à nos donateurs de bien vouloir nous aider à réunir cette somme. Veuillez verser votre don pour le projet n°08/017

Aucun commentaire: