Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

vendredi 6 février 2009

Ituri: environ 30 services de l’Etat opèrent aux frontières

Dans un communiqué officiel signé jeudi, le commissaire de district, Pierre Bakoyi, rappelle aux différentes autorités civiles et militaires les services étatiques habilités à opérer aux frontières. Selon lui, le décret du chef de l’Etat, signé le 28 mars 2002, limite à 4 le nombre de ces services. Il s’agit de l’Office de douanes et assises (Ofida), de l’Office Congolais de contrôle (OCC), de la Direction générale de migration (DGM) ainsi que du service de l’hygiène aux frontières, rapporte radiookapi.net

Pierre Bakoyi, revient sur les mobiles de sa décision : « Au lieu d’avoir 4 services à la frontière, conformément au décret du chef de l’Etat, nous nous retrouvons parfois avec 15, 20, voire 30 services. S’il y a des services qui brandissent l’autorisation du ministre, nous pouvons leur dire que nous devons considérer une décision prise à un niveau beaucoup plus élevé, c’est le décret présidentiel.»

Le commissaire du district de l'Ituri demande par ailleurs à tous les services non concernés par ce décret présidentiel de se retirer sans délai des postes frontaliers. Sinon ils seront passibles à des sanctions administratives et judiciaires sévères
(okapi)

Aucun commentaire: