Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

jeudi 9 octobre 2008

Situation militaire ituri 08 OCTOBRE 2008(Lt Col Jean-Paul Dietrich, Porte-parole Militaire-monuc)


En Ituri, la situation sécuritaire dans les zones au Sud du territoire d’Irumu s’est rapidement détériorée la semaine dernière suite aux attaques soutenues sur les positions des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) menées par des combattants armés. En plus, il est désormais évident que les éléments dissidents du Front de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) ont adhéré à l’alliance regroupant les autres groupes armés pour créer un nouveau mouvement appelé Front Populaire pour la Justice au Congo (FPJC).

Le 29 septembre 2008, le FRPI a attaqué simultanément les camps des FARDC à Tchey et à Quinz avec des armes lourdes, des mortiers et des armes légères.

Le 30 septembre 2008, les combats commencés le 29 septembre 2008 entre les FARDC et le FRPI se sont poursuivis dans la zone de Tchey. Les FARDC qui se sont repliées de Tchey vers Kamatsi et Aveba, sont parvenues avec l’aide des hélicoptères de combat de la Force de la MONUC à reprendre le contrôle de Bavi, situé à 60 kilomètres au Sud de Bunia, mais Tchey est demeuré sous le contrôle des miliciens du FRPI. Par ailleurs, des rapports signalent la présence de plus de 250 miliciens basés autour de Geti et de Kagaba.

Le même jour, deux convois séparés de la Force de la MONUC qui escortaient des munitions et d’autres approvisionnements des FARDC sont tombés dans des embuscades à des endroits différents. C’est ainsi que l’attaque du premier convoi sur l’axe Aveba-Bogoro a produit un important échange de coups de feu comme pour l’attaque du second convoi en provenance de Bogoro près de Kagaba, situé à 40 kilomètres au Sud de Bunia, où les miliciens armés ont attaqué trois véhicules blindés de la Force de la MONUC provoquant des blessures légères sur quatre Casques Bleus suite au bris de glaces.

Le 2 octobre 2008, les éléments du FRPI ont ouvert le feu sur deux hélicoptères de la MONUC qui étaient en reconnaissance sur Tchey. A la même date, le FRPI a tendu une embuscade aux FARDC et a saisi deux camions des munitions. Cet incident majeur, est le deuxième survenu dans moins d’une semaine.

Le 3 octobre 2008, de nouveaux accrochages entre les FARDC et le FRPI ont été signalés à Kagaba, situé à 12 kilomètres à l’Est d’Aveba, et à Geti, situé à 35 kilomètres au Nord-est d’Aveba.

Aucun commentaire: