Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

lundi 11 août 2008

journée internationale des peuples autochtones, le tableau est sombre en RDC

Cette journée a été décidée par l'Assemblée Générale des Nations Unies depuis 1994. A Kinshasa, une journée portes ouvertes organisée par l’ONG Espoir pour tous s’est tenue à Notre Dame de Fatima à Gombe.

La manifestation a consisté en une conférence sur l’état des lieux de la situation des peuples autochtones en RDC, et une exposition de photos démontrant leurs conditions de vie. Les enquêtes menées par l’ONG Espoir pour tous en 2007 révèle que seulement 2% des peuples autochtones ont accès à l’éducation. De plus, 95 % de cette grande minorité connaissent la déperdition scolaire. Une situation qui, selon Luc Lutala, président de la structure, ne s’est pas améliorée à ce jour.

Sur le plan sanitaire, environ 41% de femmes meurent à l’accouchement, et 35% d’enfants de moins de 5 ans décèdent de maladies évitables. En politique, souligne cette ONG, ces minorités ne sont pas représentées, et ne participent pas aux processus décisionnels.

Pour Espoir pour tous, la meilleure façon d’aider ces peuples serait de financer des projets élaborer par eux-mêmes, selon leurs besoins réels.

Bukavu : le PIDP dénonce la marginalisation des pygmées par les bantous

Le Programme d'Intégration et de Développement du Peuple Pygmée, PIDP, a organisé des activités en marge de la journée internationale des peuples autochtones.

Pour Dieudonné Akili Mali Katwanda, assistant chargé des programmes PIDP-Kivu, c’est l’occasion de dénoncer la marginalisation dont sont victimes les Pygmées de la part de Bantous : « Les conditions de vie des Bambuti sont catastrophiques. Leur habitat n’est pas commode. Les enfants Bambuti n’étudient pas. Ils sont nourris difficilement car dépourvus d’espaces pour cultiver. Même l’accès aux soins de santé est difficile. La discrimination des Bambuti est visible dans plusieurs secteurs de la vie. Ils sont marginalisés à l’école, au marché et partout. Les collègues des enfants Bambuti les qualifient de paresseux, de sales et de courts de taille. Au marché, vous les verrez isolés et à part, car le autres ne les acceptent pan du tout. »

(OKAPI)

Aucun commentaire: