Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 24 juin 2008

Mambasa : les activités commerciales paralysées

Mambasa : les activités commerciales paralysées

Les opérateurs économiques de Mambasa, dans le district de l’Ituri, en province Orientale, réclament le changement du comité local de la Fédération des entreprises du Congo, Fec, dont le mandat, d’après eux, a expiré depuis plusieurs mois. En appui à cette revendication, ils ont décidé de fermes boutiques et magasins. La situation dure depuis deux jours, rapporte radiookapi.net


Pour ces opérateurs économiques, l’élection d’un nouveau comité local de la Fec doit se faire maintenant. Mais, pour la direction du district de la même organisation, ces opérateurs agiraient en violation des normes légales. Selon le président de la Fec Ituri, la situation ne serait pas particulière au seul comité Fec de Mambasa. Tous les territoires du district sont confrontés au même problème. Les élections de nouveaux membres devraient5 avoir lieu bientôt sous la supervision du comité du district, a souligné Constant Bubulenga.

Entre-temps, les conséquences socio-économiques ne se sont pas fait attendre. Le président de la société civile de Mambasa fait part de l’observation sur le marché de la pénurie des biens de première nécessité, notamment le sucre, le sel, le savon. L’administrateur de ce territoire condamne ce mouvement et affirme qu’il trouble l’ordre public. Il a promis une réunion du comité de sécurité sur ce dossier au courant de la semaine.



Par Editeur Web

Aucun commentaire: