Bienvenu-Karibu-Welcome

Chers lecteurs, merci de consulter notre blog. La Republique Democratique du Congo vient sortir d'une guerre de plus de 10 ans qui a fauché la vie à plus de cinq million des personnes; L'Ituri est l'un de ces coins du Congo qui a été le plus devasté par cette guerre; elle a perdu près d'un million des ses fils et filles et son image en est sortie terriblement ternie...Ce blog pose et tente de répondre à quelques questions sur cette tragedie: quelles sont les causes reelles des ces tueries, qui en sont les auteurs, que doit-ont faire pour eviter la répétition de cette tragedie? Nous vous proposons ici des articles des journaux,études fouillées et réflexions des éminents scientifiques sur le drame Iturien.

Visiteurs

Rechercher dans ce blog

Chargement...

mardi 3 juin 2008

Les autorités d'Aru plaident pour une présence onusienne accrue

Les autorités d'Aru plaident pour une présence onusienne accrue
Fathya Waberi / MONUC

Lors de ce 29 mai, célébration de la Journée internationale 2008 des Casques bleus à Aru, l’Administrateur du territoire a saisi l’occasion des festivités officielles et populaires organisées par la MONUC pour lancer un appel au retour des agences onusiennes dans cette partie de l’Ituri, et pour davantage d’activités destinées à accélérer le développement territorial.

Les festivités ont débuté très tôt à Aru pour cette date qui marque aussi les 60 années de maintien de la paix des Nations Unies dans le monde. Pour l’occasion, le contingent népalais, fort de 120 Casques bleus, a offert une parade aux cotés des militaires congolais dans les rues de la cité. L’événement, rythmé par une fanfare locale, constituait une première à Aru, et a suscité l’enthousiasme de la population venue nombreuse y assister.

Le défilé a pris fin au Stade du 30 Juin où une cérémonie et une rencontre sportive étaient organisées par la section de l’Information publique de la MONUC, en présence du personnel civil et militaire du Bureau d’Aru, des autorités territoriales et de la société civile.

Après la lecture du message du Secrétaire général de l’ONU par la PIO et l’observation d’une minute de silence à la mémoire des hommes et des femmes dont le travail, parfois même le sacrifice, est nécessaire pour rétablir la paix dans des foyers souvent éloignés de chez eux, c’était au tour de l’Administrateur du territoire de leur rendre un hommage appuyé.

«Laisser une empreinte inoubliable»

M. Mawa Enzoronzi a en effet rappelé que les Nations Unies ont toujours été «au chevet du Congo dans les moments difficiles, et ce, dès les premiers temps de l’indépendance et lors de la crise katangaise». Plus près de nous et concernant l’Ituri, il a estimé que l’apport de la MONUC a été inestimable pour mettre fin à une guerre fratricide et restaurer la confiance et la paix, appréciées de tous.

Pour le territoire d’Aru en particulier, l’Administrateur a loué les réalisations de la MONUC, au premier titre desquelles le désarmement réussi des Forces Armées du Peuple Congolais (FAPC de Jérôme Kakwavu), la sécurisation de la région d’Ariwara, la formation de la PNC, l'organisation conjointe des élections, la réhabilitation du tronçon routier Aru-Djalasiga-Ngote et, enfin, la surveillance actuelle de la prison d’Aru assurée par le NEPBATT.

Au terme de son allocution, M. Enzoronzi a néanmoins souhaité lancer un appel à la MONUC et à l’ensemble des agences onusiennes afin de ne pas quitter le territoire, «comme cela est souvent perçu par la population» et de continuer à prendre part à la reconstruction d’une région particulièrement dynamique en matière commerciale. A l’heure actuelle, la MONUC demeure la seule représentante du système des Nations Unies à Aru; l’OMS, le HCR et le PNUD ayant respectivement quitté le territoire en 2006, 2007 et 2008.

Aucun commentaire: